Dimanche des liens, de l'amour, de la honte et des cailloux

Et pour la peine je vous envoie un gros rayon de soleil californien.

– « L’amour n’est pas une affaire de «sentiments» mais bien plutôt de dons et de contre-dons. » Agnès Giard parle de la pratique amoureuse dans Libé, et c’est passionnant.

Que voit une femme qui regarde du porno ? Les réponses, au pluriel et en interrogations, en dessins et en texte, de Marion Montaigne.

– Chez ArteRadio ! Le sexe, l’islam et la honte. Assez mignon, 13 minutes.

Qui sont les prostituées ? En immense majorité des femmes (d’où ma question au féminin), pas particulièrement sujettes aux MST ou à l’alcool, plutôt fumeuses en revanche, et exposées à des violences et du harcèlement, oui, certainement.

– Les commentaires du Guardian, décortiqués, bonjour déprime : « Les dix journalistes qui ont subi le plus d’harcèlement dans les commentaires ont été huit femmes (quatre blanches, quatre « non-blanches ») et deux hommes noirs. Deux des femmes et un des hommes étaient homosexuels. Sur les huit femmes, une étaient musulmane et une était juive. »

– 83 % des Marocains sont opposés à toute tolérance envers les homosexuels. Du coup, c’est compliqué à vivre.

– Apparemment, l’élite sexuelle organise ses orgies chez Heaven Circle. Je n’ai pas essayé. Vous pouvez.

 

En anglais :

Le gouvernement britannique s’inquiète du fait que sa jeunesse veuille essayer la sodomie « alors que ce n’est pas forcément agréable pour les jeunes filles ». Le X est évidemment mis en cause. On découvre, chiffre non sourcé, que 56 % des scènes pornographiques impliqueraient du sexe anal.

– Oh, une nouvelle identité sexuelle ! On peut maintenant se définir comme « stone » (pierre). Cela implique les comportements suivants, soit ensemble, soit séparément : avoir une armure émotionnelle, afficher des limites en terme de pratiques (refuser le contact physique, refuser la nudité, refuser la pénétration), être dominant/e sexuellement, être une lesbienne très masculine, prioriser uniquement le plaisir de l’autre. Mais je crois qu’avec le mot caillou on comprend bien le sous-entendu.

– Les pédophiles ont tendance à agresser des enfants quand ils atteignent un pic de solitude et de vulnérabilité. En somme, plus on les exclut, plus on met les enfants en danger.

– La science se demande si les personnes moins religieuses consomment moins de pornographie… ou si la consommation de pornographie réduit le sentiment religieux. Et ça pourrait bien être la seconde option.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *