Baccalauréat : Quels sont les meilleurs établissements de Gironde ?

L’Education nationale a publié ce mercredi 22 mars les principaux indicateurs de résultat des lycées du département. Parmi ceux-ci, le taux de réussite au baccalauréat.

Comme les années précédentes, ce sont les établissements catholiques sous contrat qui sont les plus performants.

En tête dans le département de la Gironde, on retrouve trois lycées habitués des palmarès. Eux seuls réussissent à décrocher 100% de réussite au bac en 2016 : Saint-Genès et Sainte Marie Grand-Lebrun à Bordeaux ainsi que le lycée La Sauque de La Brède (photo).

Trois autres établissements privés les talonnent avec un taux de réussite de 99% : Saint Joseph de Tivoli et l’Assomption Sainte-Clotilde à Bordeaux et Saint-Elme à Arcachon.

Arrivent ensuite : Sainte-Marie Bastide (98%), Montesquieu (97%), François Magendie (96%), Jean Monnet (96%), Jean Moulin (96%), Montaigne (95%), Lycée des Graves (95%).

Tous les résultats sont à consulter sur le site : http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/annuaire-lycees/classement/lycees-gt/aquitaine_2.html?tri=TX

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Un journaliste du Sud-Ouest affirme qu’il « stigmatisera toujours » les élus Front national

Le quotidien Sud-Ouest est connu pour ses sympathies de gauche. La plupart des journalistes de la rédaction ne s’en cachent pas et le revendiquent bien souvent sur les réseaux sociaux.

Depuis plusieurs années, les journalistes de Sud-Ouest multiplient les dérapages et leur manque de neutralité est régulièrement mis en défaut. En octobre 2015, c’est la très modérée Virginie Calmels qui, dans un communiqué de presse, dénonçait « une inégalité de traitement au mépris du respect du principe d’impartialité qui fait traditionnellement la réputation de la Presse Quotidienne Régionale ».

Concernant le Front national, l’attitude du journal est explicite. La plupart des journalistes ont un comportement publiquement hostile au parti de Marine Le Pen.

Dernier exemple en date, le journaliste Emilien Gomez (photo). Correspondant pour la ville de Sarlat (Dordogne), il déclarait le vendredi 17 mars sur son profil Facebook « Oui, personnellement je stigmatiserai toujours les élus FN et j’en n’ai pas honte » !

Rappelons à Monsieur Emilien Gomez que la Charte des devoirs professionnels des journalistes français, révisée en mars 2011, stipule qu’un « journaliste digne de ce nom (…) tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’intention de nuire, le mensonge (…) pour les plus graves dérives professionnelles ».

Après avoir étudié à l’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA), ce dernier est journaliste au quotidien Sud-Ouest depuis août 2013.

Emilien Gomez a d’abord été correspondant sportif à l’agence de Bordeaux, avant de rejoindre le Médoc et de s’installer à Sarlat.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Présidentielle : Jean Lassalle invité sur TV Libertés

Le député béarnais sera finalement candidat à l’élection présidentielle. Il a réuni 708 signatures, bien au-delà des 500 exigées pour se présenter à l’élection présidentielle.

« Je me suis tapé tous les déserts, je viens de sortir de celui de Sibérie. Ça a été très difficile », racontait samedi le candidat béarnais, à la voix rocailleuse et au fort accent. En 2014, il avait effectué un tour de France à pied pour rencontrer les Français.

Invité de l’émission « Bistro Libertés » sur TV Libertés, ce candidat enraciné explique les raisons de sa candidature et commente son parcours et son programme.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Marine Le Pen en meeting à Bordeaux le dimanche 2 avril

La candidate à l’élection présidentielle sera en meeting à Bordeaux le dimanche 02 avril, au Parc des expositions de Bordeaux-Lac (15h00).

Ce déplacement fait partie des 10 grands meetings que la présidente du Front national tiendra avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Selon le dernier sondage OpinionWay-Orpi pour Les Echos et Radio Classique, Marine Le Pen reste en tête des intentions de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle (27%), devant Emmanuel Macron (25%) et François Fillon (19%).

Aux élections présidentielles de 2012, Marine Le Pen avait réuni 15,61% des suffrages au premier tour sur le département de la Gironde, et seulement 8,22% dans la ville de Bordeaux. Des scores qui devraient être nettement plus élevés dans quelques semaines.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Présidentielle : Philippe Poutou (NPA) a les 500 parrainages

Invité de la chaine LCI ce matin, Olivier Besancenot a annoncé que le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, Philippe Poutou (photo), venait de réunir les 500 signatures requises pour se présenter : « d’après notre recensement, on vient juste de dépasser à peine les 500 signatures, donc le compte devrait y être ».

Jusqu’au dernier moment, les militants du petit parti d’extrême gauche ont cru ne pas pouvoir se présenter. « Ce n’est pas tombé du ciel. Des centaines de militants ont sillonné toute la France, contacté les maires des plus petites communes qui ont accepté de parrainer, pour échapper au contrôle des partis institutionnels, ça fait des semaines qu’on mouille la chemise ».

Désormais Olivier Besancenot est même très optimiste : « Philippe Poutou sera le candidat ouvrier qui tiendra tête à Marine Le Pen » !

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Des joueurs du FC Grenoble Rugby visés par une plainte pour viol

Une jeune femme a porté plainte pour viol contre des joueurs grenoblois, venus disputer samedi à Bordeaux un match du Top 14 de rugby contre l’UBB, a appris l’AFP auprès du parquet de Bordeaux. Une enquête de flagrance est en cours pour vérifier ces accusations,

« Le parquet a été informé hier du dépôt de plainte d’une jeune femme dénonçant des faits de viol, une enquête de flagrance a démarré immédiatement« , a indiqué le parquet à l’AFP, précisant une information de France Bleu Gironde.

« Aucune garde à vue n’a pour l’heure été prise dans ce dossier, aucune information judiciaire n’a été ouverte« , a-t-on insisté de même source. « Le club ne communiquera pas sur l’enquête. Nous laissons la police faire son travail« , a par ailleurs réagi le FC Grenoble, sollicité par l’AFP.

Selon France Bleu Gironde, la plaignante a déclaré aux policiers avoir rencontré samedi plusieurs joueurs isérois en boîte de nuit, après leur défaite 46-14 contre les Girondins. Au cours de la soirée, certains d’entre eux l’auraient droguée puis « emmenée de force dans un hôtel où elle aurait été violée« , rapporte la radio. Elle précise même « la victime met en cause plusieurs joueurs de l’équipe. Elle précise qu’elle a été agressée par des joueurs du pack et évoquerait de possibles origines anglo-saxonnes ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Le responsable local de Sens Commun candidat aux législatives

Jean Louis Grattepanche sera candidat pour les Républicains aux élections législatives dans quelques semaines sur la 3ème circonscription de Gironde.

Occupée actuellement par le maire de Bègles, Noël Mamère, qui l’avait emporté en 2012 dès le premier tour avec 51,98% des suffrages, cette circonscription sera très difficile à reprendre.

Le représentant local du mouvement issu de la Manif pour tous (qui travaillait comme administrateur dans l’armée de l’air) sera opposé à la socialiste Naïma Charaï. Cette native marocaine, qui était suppléante Noël Mamère, tentera de conserver un siège acquis à la gauche depuis 1997.

Sens Commun a été particulièrement actif pendant la campagne des primaires de la droite, durant laquelle ce mouvement fut l’un des principaux artisans du succès de François Fillon.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Bordeaux : Emmanuel Macron rend hommage à Alain Juppé

En meeting hier soir à Talence, près de Bordeaux, l’ancien ministre socialiste Emmanuel Macron s’est efforcé jeudi soir de séduire l’électorat d’Alain Juppé, qu’il espère ravir à un François Fillon affaibli par l’affaire des emplois présumés fictifs.

C’est donc par un hommage appuyé au maire de Bordeaux que Macron a entamé son discours jeudi soir devant 2000 personnes. «Je voulais ici saluer celui qui est un grand homme politique français et un maire respecté ( … ) Il a su reconnaître qu’aujourd’hui, notre pays a besoin de renouvellement et d’extrême probité. J’en partage profondément le constat ».

Celui qui est annoncé au second tour de l’élection européenne a poursuivi : «Quand on a sa carrière, quand on a eu son engagement, reconnaître le besoin qu’a ce pays à la fois de renouvellement et en même temps d’extrême probité, ce n’était pas facile et il l’a fait. Il y a très peu de gens qui sont capables de faire ça« . Applaudissements nourris et exclamations de soutien ont retenti en nombre.

L’ancien ministre de l’Économie s’en est pris vivement à François Fillon, l’estimant pas en mesure de gouverner s’il était élu, faute de majorité solide. « Ne pensez pas que le triste candidat de la droite, qui marie les réactionnaires et les opportunistes, puisse construire quoi que ce soit », a-t-il lancé devant 2.000 personnes.

Dans la salle, beaucoup de partisans d’Alain Juppé semblent partager les propositions de l’ancien banquier d’affaires de Rothschild. Claire, une retraitée interrogée par l’AFP, semblait convertie: « Si Juppé s’était présenté, j’aurais voté pour Juppé, mais bon vu les circonstances (…) finalement ils ont un programme qui se ressemble un peu, l’idée d’ouverture, c’est un peu commun aux deux ».

Malgré les clins d’œil appuyés d’Emmanuel Macron, Alain Juppé a annoncé ce vendredi 10 mars avoir envoyé son parrainage à François Fillon.

Selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions, Emmanuel Macron est passé pour la première fois en tête des intentions de vote au premier tour, à 26%, devant Marine Le Pen (25%, stable) et François Fillon (20%, -1 point).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Éric Zemmour : « Pour le noyau des électeurs de droite, il sera à jamais Ali Juppé »

Le polémiste Eric Zemmour était ce matin sur RTL dans l’émission « On n’est pas forcément d’accord ».

Celui-ci a décrypté le récent échec d’Alain Juppé et son renoncement définitif. Pour le journaliste du Figaro, quand Alain Juppé dénonce la radicalisation du noyau des militants et des sympathisants Républicains, « il touche juste ». Comme le « renonçant Jacques Delors en 1994, qui lui aussi n’avait pu réussir l’alliance de la gauche socialiste avec le centre, c’est la droite que Juppé n’a pas réussi à arrimer au centre », analyse Eric Zemmour. Le noyau de l’électorat de François Fillon le verra toujours comme « Ali Juppé ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite

Présidentielle : Alain Juppé totalise 242 signatures

Le Conseil Constitutionnel vient de publier la liste à jours des parrainages validés par l’institution. Alors qu’Alain Juppé n’est pas candidat, il recueille 242 signatures d’élus. En effet, depuis plusieurs jours, le doute planait sur les intentions du maire de Bordeaux, mais celui-ci a définitivement renoncé hier, dans un message lu lors d’une conférence de presse.

Philippe Poutou, candidat d’extrême-gauche, membre du NPA, n’a reçu que 197 parrainages sur les 500 nécessaires pour se présenter à l’élection présentielle

Plusieurs candidats ont passé ce premier écueil : Nathalie Arthaud (557), Nicolas Dupont-Aignan (559), François Fillon (1789), Benoit Hamon (1039), Emmanuel Macron (1074). D’autres prétendants sont quasiment assurer de figurer sur la liste de départ : François Asselineau (480), Jacques Cheminade (370), Marine Le Pen (483), Jean Luc Mélenchon (356).

Liste complète ci-dessous :

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

Lire la suite