Quel SUV est fait pour vous ? Testez notre guide d’achat !

Depuis plusieurs années les véhicules de type SUV (Véhicule Utilitaire Sport en français) ont le vent en poupe! Un constat qui ne fait que se renforcer en Europe : 33 nouveaux modèles lancés rien qu’en 2016 ; citons par exemple le Ford Edge, la Kia Sportage ou encore la nouvelle Seat Ateca.

Face à cette offre pléthorique de modèles, pas toujours facile de se décider. Avec le guide d’achat interactif « Mon SUV idéal », la rédaction d’Autonews vous aide à trouver LE SUV qui correspond le mieux à vos attentes. A mi-chemin entre berline, monospace et 4×4, le SUV apporte une réponse précise aux besoins de chacun : si certains privilégient avant tout le confort, d’autres n’en demeurent pas moins de vrais baroudeurs, tandis que d’autres offrent une importante capacité de chargement. Si l’on ajoute à cela la dimension budgétaire, le choix devient complexe !

Avec la plateforme « Mon SUV idéal », plus de doute ! En répondant en quelques clics à des questions simples, nous vous proposerons le SUV de vos rêves parmi les best-sellers du moment. La rédaction d’AutoNews vous guide en sélectionnant pour vous les SUV correspondant le mieux à vos besoins en prenant en compte tous les critères importants de l’usage au budget en passant par l’équipement. Vous l’avez compris, grâce à AutoNews, vous êtes certain de trouver votre SUV idéal !

A tester au plus vite : http://www.autonews.fr/test-suv/

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

Lire la suite

Accident d’une Tesla Model S : un Chinois pointe l’AutoPilot mais ne semble pas sans reproche

Un autre accident ayant impliqué une Tesla Model S fait la une de certains médias. La cause ? Le propriétaire de la berline électrique pointe l’AutoPilot…

Plusieurs vidéos tournent sur la toile permettant de voir cet accident (une dashcam a immortalisé la séquence). Pas un véritable accident de la circulation, davantage un petit accrochage.

Sur une autoroute (visiblement) à Pékin un propriétaire chinois est au volant de sa Model S dont le mode AutoPilot est engagé (avec ses différentes fonctions dont l’Autosteer).

Une voiture en panne sur le bas côté est alors quelque peu touchée par la berline zéro émission sans freinage ni tentative d’évitement.

Et c’est là qu’un début d’embryon de polémique fait surface. Chez Tesla on a analysé les données et précisé que le conducteur n’avait pas eu la moindre action sur le volant.

Le client chinois a reconnu la chose précisant qu’il n’avait pas les mains sur le volant et qu’il était plutôt occupé par son smartphone. Ce propriétaire précise alors (un peu de mauvaise foi ?) qu’il pensait que le mode AutoPilot lui avait été vendu comme une pure fonction de conduite / voiture autonome et donc qu’il n’avait pas à interagir avec le volant pour éviter l’accrochage. Un argument de défense comme un autre…

Chez Tesla on a rappelé que le système AutoPilot en phase bêta ne dédouanait en rien l’attitude du conducteur. Pour mémoire, ci-dessous les explications précises de Tesla par rapport à l’Autosteer.

« Cette fonction garde la voiture dans la bande de circulation dans laquelle elle se trouve et active le Traffic-Aware Cruise Control pour maintenir la vitesse de la voiture. En recourant à toute une série de mesures, y compris la mesure de l’angle et du pourcentage de braquage et de la vitesse en vue de déterminer ce qu’il y a lieu de faire, AutoSteer assiste le conducteur sur la route en lui facilitant la tâche. Les conducteurs de la Tesla doivent rester impliqués et attentifs, lorsque la fonction Autosteer est activée. Ils sont tenus de garder leurs mains sur le volant. »

A voir maintenant quelles seront les éventuelles suites par rapport à cet accrochage. Et si le système AutoPilot avait bon dos parfois ?

Source : Autonews.

Crédit illustration : Tesla China.

Lire la suite

La Honda Civic 5 portes est fin prête

Honda ne fait plus aucun effort pour dissimuler sa nouvelle Civic 5 portes. Des exemplaires sont d’ailleurs d’ores et déjà sur le bateau en partance pour les Etats-Unis.

Après un show-car très révélateur au salon de Genève, Honda présentera à Paris début octobre sa nouvelle Civic 5 portes. Une version à hayon produite en Gradne-Bretagne, d’où elle sera ensuite exportée vers d’autres pays dans le monde, dont les Etats-Unis.

C’est d’ailleurs au port de Southampton que des exemplaires ont été surpris, en plein embarquement à bord d’un navire à destination de l’Amérique du Nord. Dépourvus de tout camouflage. La parenté entre les versions 4 portes et coupé déjà vendues dans d’autres régions est claire, la Civic redevenant une famille unique après quelques générations de séparation entre Europe et reste du monde.

La production de cette nouvelle Civic, 10ème du nom donc, a déjà débuté, et les premières informations officielles sont attendues pour dans quelques semaines. Honda devrait y confirmer son nouveau moteur 3 cylindres 1.0 Turbo, et le 1.5 Turbo déjà vu dans le HR-V par exemple. Puis une version Type-R qui attendra un peu moins longtemps que pour la précédente génération pour faire son apparition.

Source et photos : CivicX

Lire la suite

Paris 2016: Suzuki Ignis confirmée

Suzuki lancera l’Ignis sur le sol européen au Mondial de l’Auto à Paris, fin septembre.

En 2004, l’Ignis représentait 1 vente sur 4 sur le marché européen. Autant dire que depuis le lancement de la nouvelle Ignis en février dernier sur le marché japonais, le constructeur aspirait déjà à la commercialiser dans nos contrées.

Suzuki écoulait près de 250 000 voitures il y a plus de dix ans sur le sol européen à comparer avec les 177 000 unités écoulées en 2015. À cette époque, l’Ignis représentait 1 vente sur 5 sur le marché européen. Elle a même représenté jusqu’à 1 vente sur 4 en 2004. Autant dire que depuis le lancement de la nouvelle Ignis en février dernier sur le marché japonais, le constructeur aspirait déjà à la commercialiser dans nos contrées. La mission sera accomplie lorsque l’Ignis foulera le sol du Mondial de l’Auto à Paris.

Renouveler le succès de l’Ignis ne sera pas un pari forcément facile à gagner. Tout d’abord, qui se souvient de l’Ignis ? Levez les mains. Un, deux, trois, ah non pas toi, tu viens juste de rechercher sur Internet. L’Ignis, nous l’avons tous oublié et nous n’avons pas à ressentir de culpabilité tant cette berline à mi-chemin entre berline et break était indigente ! La nouvelle Ignis ne pourra pas démarrer sur une clientèle acquise à la marque. Elle partira donc à la conquête de l’Europe, avec comme premier atout une ligne réussie qui devrait faire tourner les têtes.

Cette Ignis 2.0 délaisse en effet l’utilitarisme de la première génération au profit d’un profil de baroudeur des villes. Suzuki s’est sans aucun doute inspiré du succès du Juke pour laisser ses équipes de designers s’exprimer plus librement. Moderne, l’Ignis n’hésite pas à utiliser ici et là quelques artifices « rétro » comme les ouïes sur les montants arrière rappelant à nos bons souvenirs la Suzuki SC100 des années 70. À l’intérieur, les designers se sont aussi un peu déridés. L’habitué des habitables de la marque va risquer le surmenage en découvrant celui, bicolore, de l’Ignis.

Ce petit crossover sera animé par le moteur 1,2 litre Dualjet de la Baleno. Accouplé à une boîte automatique de type CVT au Japon, l’Ignis sera doté d’une boîte mécanique en Europe à moins que Suzuki souhaite mettre en avant ses aptitudes de citadines. En revanche, point de motorisation diesel au programme. Dans certains pays, cette omission pourrait être un frein. Suzuki pourra alors mettre en avant une version hybride qui devrait suivre plus tard. Outre la transmission à deux roues motrices, elle pourrait aussi offrir la configuration quatre roues motrices. Elle pourrait devenir une alternative à la Fiat Panda 4×4. Nous en saurons plus au Mondial lors de sa présentation.

Lire la suite

LeEco confirme une usine en Chine pour sa berline électrique

Alors que LeEco évoquait surtout la production via des partenariats, le groupe vient de confirmer l’implantation d’une usine près de Hanghzou pour sa marque LeSee.

Engagé sur plusieurs fronts, dont un partenariat avec GAC, un autre avec Aston Martin, des fonds chez BJEV et chez Faraday, LeEco n’oublie pas sa propre marque, LeSee. Une marque qui a dévoilé son projet de berline électrique en avril dernier. Et finalement, le groupe initialement spécialisé dans la diffusion de vidéos sur internet a décidé de produire lui même cette voiture.

Le projet d’un grand complexe dans la région de Hangzhou pour 30 milliards de yuans (4 milliards d’euros) comporte à la fois des espaces de loisirs, des bureau de R&D, ainsi qu’une usine. Cette usine représente à elle seule 12 milliards de yuans (1,6 milliard d’euro), pour une première phase capable de produire 200000 voitures par an. Et jusqu’à 400000 en mettant en oeuvre la seconde phase prévue pour le site. Les travaux devraient débuter à la fin de l’année, mais aucune date d’entrée en activité n’a été précisée.

Tout en désirant réduire le nombre de petits acteurs sur le marché, les autorités de Pékin donnent actuellement des autorisations de production de voiture pour de nouveaux acteurs. A une condition  produire des voitures entrant dans la catégorie « Nouvelles énergies ».

Source : LeEco

Lire la suite

Indycar 2016 : Jones en test avec Rahal

Si une équipe d’Indycar teste un débutant, la journée d’essais n’est pas comptée (les essais privés étant limités.) Cela explique peut-être pourquoi l’essentiel des pilotes d’Indy Lights sont déjà montés dans une Indycar. Dernier en date: Ed Jones, qui s’envole pour Watkins Glen où il roulera pour Rahal.

Ed Jones est un exilé heureux ! En Europe, sa carrière plafonne après un titre de F3 Open (2013.) Une blessure le diminue physiquement durant 2014. En 2015, il accompagne Carlin en Indy Lights et s’affirme d’emblée comme un candidat au titre. Il redouble en 2016 et pointe actuellement au 2e rang.

L’Emirati connait un peu le team Rahal. Il a déjà effectué un test avec eux, en 2015, à Sonoma. A priori, ce n’est que de la location de voiture. Néanmoins, Bobby Rahal cherche un pilote pour sa deuxième voiture. Spencer Pigot (champion d’Indy Lights 2015) l’a plusieurs fois pilotée, en début de saison, avant de partir chez Carpenter. Le hic, c’est qu’il lui faut un pilote avec budget. En tout cas, voir Jones chez Rahal, en Indycar, en 2017, est donc du domaine du plausible.

Crédit photo : Indy Lights

Source :
Racer

Lire la suite

Renault Kwid : tout va toujours bien en Inde

Le petit crossover de la marque au losange continue de mener une fort belle carrière sur le marché indien.

Petit coup de projecteur sur la performance de Renault en Inde le mois dernier et plus précisément sur les ventes de la Kwid.

État des lieux avant le traditionnel bilan mensuel lequel sera bientôt publié dans nos colonnes.

En juillet dernier et pour le treizième mois consécutif, la marque au losange aura progressé s’établissant finalement à 11 698 unités soit 4,68 % de part de marché.

Nouvelle hausse à mettre au crédit d’une Kwid écoulée à 9897 unités, en augmentation par rapport à juin 2016 (9459 unités), sa meilleure performance mensuelle depuis le début de l’exercice 2016.

Pas suffisant toutefois pour conserver sa cinquième place décrochée le mois dernier, les progressions des autres autos ayant été plus conséquentes. En juillet dernier la Kwid aura donc fini à la huitième place.

Quant à la marque au losange, elle occupe la septième place dans le top dix (toujours écrasé par Maruti à un peu plus de 49 % de part de marché) et se rapproche de Toyota à 4,85 % de part de marché.

Tout roule donc et se poursuit la belle carrière du petit crossover au losange sur le marché indien.

En complément.

Bilan juin 2016 : Inde.

Source : Autonews Europe et Team-BHP.

Crédit illustration : Renault.

Lire la suite

Quel SUV est fait pour vous ? Testez notre guide d’achat !

Depuis plusieurs années les véhicules de type SUV (Véhicule Utilitaire Sport en français) ont le vent en poupe! Un constat qui ne fait que se renforcer en Europe : 33 nouveaux modèles lancés rien qu’en 2016 ; citons par exemple le Ford Edge, la Kia Sportage ou encore la nouvelle Seat Ateca.
Face à cette offre pléthorique de modèles, pas toujours facile de se décider. Avec le guide d’achat interactif « Mon SUV idéal », la rédaction d’Autonews vous aide à trouver LE SUV qui correspond le mieux à vos attentes. A mi-chemin entre berline, monospace et 4×4, le SUV apporte une réponse précise aux besoins de chacun : si certains privilégient avant tout le confort, d’autres n’en demeurent pas moins de vrais baroudeurs, tandis que d’autres offrent une importante capacité de chargement. Si l’on ajoute à cela la dimension budgétaire, le choix devient complexe !
Avec la plateforme « Mon SUV idéal », plus de doute ! En répondant en quelques clics à des questions simples, nous vous proposerons le SUV de vos rêves parmi les best-sellers du moment. La rédaction d’AutoNews vous guide en sélectionnant pour vous les SUV correspondant le mieux à vos besoins en prenant en compte tous les critères importants de l’usage au budget en passant par l’équipement. Vous l’avez compris, grâce à AutoNews, vous êtes certain de trouver votre SUV idéal !
A tester au plus vite : http://www.autonews.fr/test-suv/

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

Lire la suite

G-Power propulse la BMW M4 GTS dans une autre sphère

Quand le célèbre préparateur allemand G-Power s’attaque à un modèle proposé au catalogue du constructeur à l’hélice, on peut s’attendre à du très, très, puissant. Nouvel exemple sur une M4 GTS déjà tout sauf anémique dans sa configuration sortie d’usine et son 6 en ligne turbocompressé.

L’an dernier G-Power dévoilait un programme pour la « sage » (entre guillemets) M4 alors poussée à 560 ch et 720 Nm contre les 431 ch et 550 Nm d’ordinaire libérés par le 6 cylindres 3.0 l Twin Turbo.

Un cran plus haut le préparateur germanique s’attaque donc désormais à la M4 GTS, version ultime du coupé bavarois et dont la série limitée (700 exemplaires) a très vite été réservée dans son intégralité.

Avec le kit Bi-Tronik 2 V2 de reprogrammation, la puissance passe de 500 ch à 575 ch quand le couple maximal pousse à 660 Nm contre 600 Nm. Pas mal mais peut mieux faire chez G-Power.

C’est le cas entre reprogrammation électronique, échappement et turbos modifiés. On serre la vis et on pousse le vice à 615 ch et 760 Nm. De quoi gratter deux dixièmes dans le 0 à 100 km/h désormais effacé en 3,6 s et clamer plus de 320 km/h en vitesse de pointe débridée.

G-Power greffe aussi les jantes Hurricane RR de 21″. Le client devra sortir environ 17 000 euros pour le programme complet.

Un programme sur la M4 GTS qui s’inscrit dans ce que le préparateur avait en son temps proposé sur une certaine M3 GTS alors forte de 650 ch et 630 Nm

Source : G-Power.

Crédit illustrations : G-Power.

Lire la suite

Suzuki S-Cross, 100% Turbo

Le nouveau Suzuki S-Cross (ou SX4 S-Cross) arrive à présent officiellement. Outre un nouveau visage, il révise on offre de motorisation, désormais 100% turbocompressée.

Désireux d’affirmer on positionnement de SUV compact et un statut de modèle haut de gamme de la marque, le Suzuki S-Cross se pare donc à présent d’une nouvelle calandre à barres verticales largement chromée. Accompagnée de nouvelles optiques et de retouches aux boucliers et feux arrière. Une face avant verticale qui correspond mieux à son positionnement. Le radar est désormais implanté en bas de la calandre et ajoute la fonction de régulateur de vitesse adaptatif.

La gamme des motorisations du crossover Suzuki évolue en entrée de gamme, avec le remplacement du 1.6 atmosphérique 120 ch / 156 Nm par le 3 cylindres 1.0 BoosterJet (turbo injection directe essence) de 112 ch / 170 ch. Un moteur apparu dans la Baleno et le Vitara, et ici disponible avec une boîte manuelle 5 rapport ou automatique à 6 rapports (couple limité à 160 Nm). Le 1.4 Turbo (selon les pays) reste disponible, avec boîte manuelle ou automatique à 6 rapports, et transmission intégrale. Quant au 1.6 DDiS de 120 ch (origine Fiat) il se décline avec une boîte manuelle 6 rapports en 2 ou 4 roues motrices, et une boîte double-embrayage 6 rapports en 4 roues motrices uniquement.

Source : Suzuki

Lire la suite