Une solution sécurisée pour les professionnels du web

La mise en place d’une boutique en ligne ou d’un site de vente à distance nécessite la mise en place d’un système de paiement en ligne

paiement en ligne

Ce système se doit d’être facile à utiliser pour le client, si possible facile à implanter pour le professionnel et par-dessus tout il se doit d’être sécurisé à tout point de vue.
Une société française, Bluepaid, à réaliser le produit qui correspond à ces attentes et même plus encore comme il est possible de le voir sur leur site.

Pas de frais d’installation, pas d’installation si ce n’est la mise en place d’un plugin. Toute la sécurité est déportée et les données confidentielles non collectées, non enregistrées. Enfin une solution de paiement adaptée aux attentes de tous les entrepreneurs du web.
De l’entrepreneur individuel à la SARL en passant par les EURL ou autres formes de structures juridiques, tout le monde peut utiliser la solution en quelques minutes seulement.

La solution de module de paiement commence à rencontrer un vif succès sur internet et auprès de tous ces entrepreneurs du web. Si bien qu’il est même possible de profiter d’une place de marché directement chez ce partenaire. En passant sur leur site vous pourrez la découvrir et en rejoignant les utilisateurs de cette solution vous pourrez en profiter pour faire apparaitre votre boutique en ligne et vos services.

Une solution de paiement en ligne certifiée par l’ACP

Cette solution technique de paiement à distance a toutes les certifications pour permettre aux entrepreneurs d’être rassurés mais également pour rassurer les clients au moment de leur achat. Elle est notamment certifiée par l’ACP (Autorité de Contrôle Prudentiel)
L’une des causes principales de l’abandon de panier étant le manque de sécurité ou le manque d’information sur la sécurité du paiement, tous les problèmes disparaissent. Quel que soit la plateforme gérant la boutique en ligne il y a le plugin qui correspond et les fonctionnalités qui permettent de rassurer le client sans que l’entrepreneur, le webmaster ou le client final ne commence à coder quoi que ce soit.

Pour aller encore plus loin dans la satisfaction de tous, cette entreprise a étudié la solution de paiement pour qu’elle soit parfaitement adaptée aux paiements via mobile ou tablette. Il n’y a plus aucune raison de ne pas faire décoller le chiffre d’affaire. Prenez le temps de la découvrir via le site de cette entreprise ou même en contactant les conseillers. Toutes les informations utiles et nécessaires sont disponibles sur le site et dans les différents dossiers mis en ligne.

Source de l’article sur le paiement sécurisé : https://www3.bluepaid.com/


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Comment monétiser sereinement tout type de trafic?

Comme beaucoup de professionnels du web, de media buyers, d’emailers ou d’éditeurs de blogs, vous êtes toujours à l’affût des meilleurs plans. Vous cherchez des idées pour convertir vos visiteurs en euros. Vous souhaitez monétiser (et vous avez bien raison!).

618-01e39b

Monétiser avec l’affiliation en direct: incontournable pour les acteurs du web

Il existe de nombreuses possibilités pour monétiser son audience web ou mobile. Vous pouvez par exemple vendre votre espace publicitaire à un annonceur. Vous pouvez également placer un script sur votre site et laisser une régie gérer tout ça. Vous pouvez aussi passer par une plate-forme d’affiliation intermédiaire de confiance entre les annonceurs et les supports.

Enfin, vous pouvez tenter l’affiliation en direct. Dans ce cas, l’annonceur va distribuer son produit directement via son propre programme d’affiliation. L’intérêt est énorme avec le système en direct : vous sautez un et même souvent deux intermédiaires.

 

Quelle rémunération choisir en affiliation ?

Globalement, qu’il s’agisse d’une plate-forme d’affiliation intermédiaire ou d’une plate-forme en direct, vous avez en général le choix.

Vous pouvez décider d’être commissionné au partage de revenus (revenu sharing). Dans ce cas, vous touchez un gain à vie sur tous les achats réalisés par les clients. Le gros avantage du partage de revenus, c’est évidemment qu’à terme, vous pouvez gagner énormément.

Vous pouvez aussi opter pour le CPA. Dans ce cas, vous allez toucher une somme fixe, pour chaque nouveau client effectif apporté. Vous touchez plus sur du court terme que le revenu sharing. Mais à long terme vous êtes perdant. C’est un calcul à faire. En général, les media buyers privilégient le CPA, alors que les éditeurs de blogs et les pros du SEO préfèrent le revenu sharing. En fait, chacun choisit son modèle de rémunération en fonction de ses besoins et de la gestion de sa trésorerie. On peut facilement comprendre qu’une agence spécialisée dans de l’achat de trafic aura besoin de récupérer sa mise rapidement.

D’autres modèles existent comme le lead, le clic, le cpm. Il existe également des modes de rémunérations hybrides comme le mix clic + cpa.

Dans tous les cas, ce qui doit compter pour vous, quand vous décidez de monétiser vos visiteurs, c’est de gagner suffisamment à la fin du mois. Il faut couvrir vos frais et obtenir la marge la plus grande possible.

 

Peut-on espérer gagner gros ?

Oui, si vous vous investissez suffisamment en terme de temps et de compréhension des mécanismes de génération de trafic. Les plus gros partenaires affiliés sont les emailers et les media buyers. Certains bloggeurs peuvent également devenir de très gros apporteurs de clients.

Aussi, certains réussissent à gagner énormément en monétisant un trafic issu des réseaux sociaux.

 

eldolink-300x250

 

 

Plus de la moitié des internautes souhaitent perdre des kilos !

Saviez-vous que la perte de poids et le bien-être en général sont des thématiques prisées? Et qu’elles sont susceptibles d’intéresser pratiquement tout le monde? Monétiser tout type de trafic avec un produit bien-être, c’est possible. Pourquoi ne pas essayer de monétiser vos flux de visiteurs avec une affiliation minceur ? C’est peut-être la solution qu’il vous faut pour convertir votre audience en cash. Evidemment, il existe de multiples possibilités pour transformer un internaute en gains. Le sujet « perte de poids » a le mérite de cibler un public hyper large !

Le secteur de la perte de poids et du « diet business » a le vent en poupe. Les offres minceur sont omniprésentes actuellement, dans tous les médias. Les estimations indiquent un marché avoisinant les 100 milliards de dollars par an.

Ce montant gigantesque n’est pas étonnant. Il y a de plus en plus de personnes en surcharge pondérale, voire même obèses sur la planète. En France, les études indiquent qu’une personne sur 3 se trouve en état de surpoids.

D’autres analyses font apparaître que 8 femmes sur 10 veulent mincir. Rajoutons que 1 homme sur 2 souhaite s’affiner!

En d’autres termes, la majorité des personnes, même ceux et celles qui ne sont pas en surpoids, ressentent le besoin de contrôler leur poids. Ceux sont des consommateurs potentiels.

 

Choisissez une bonne affiliation spécialisée minceur et bien-être

Pensée, montée et développée par des experts de la monétisation de trafic depuis 2002, Eldolink® est une plate-forme d’affiliation « en direct » qui va vous faire gagner gros (sans jeu de mot!).

La particularité de la plate-forme est qu’elle vous permet de diffuser le top en matière de solutions minceur: des offres de services (self coaching minceur) et des offres de produits physiques (ceintures minceur, accessoires magnétiques anti-stress…).

Eldolink® gère tout de A à Z: conception des produits puis fabrication, marketing des pages de vente et de paiement, billing, expéditions, SAV et CRM.

Compte-tenu de la structure du marché, toutes les audiences sont susceptibles de réagir positivement aux offres proposées par Eldolink®.

C’est ce qui fait la force des offres de la plate-forme, qui sont en outre proposées en 6 langues !

 

Que vous soyez bloggeur, éditeur de sites ou un pro de l’email marketing…

Eldolink® vous fournit des outils et contenus interactifs pour agrémenter vos pages: table des calories, calcul de l’IMC, calcul du poids idéal, bannières…

Vous trouverez également de nombreux outils de promotions vous permettant de diriger votre trafic vers des pages hyper convertissantes.

Si vous êtes une agence spécialisée dans le media buying ou le seo, vous pourrez également monter un partenariat gagnant/gagnant avec la plate-forme.

Les emailers ne sont pas en reste: une multitude de kits leur sont proposés avec de nouvelles créa ajoutées régulièrement.

Enfin, si vous gérez votre propre programme d’affiliation généraliste ou une régie, les produits exclusifs de Eldolink® peuvent parfaitement y trouver leur place (contrats spécifiques).

 

Par où commencer ?

Maintenant que vous avez lu cet article, plusieurs possibilités s’offrent à vous, en fonction de votre situation.

Si vous débutez totalement sur le web, la problématique de la monétisation n’est pas votre priorité. Ce qui est le plus important pour vous, tout de suite, c’est de choisir une thématique et de commencer à fabriquer votre trafic. Cela peut-être la minceur, évoquée précédemment, ou un autre sujet. Vous pouvez donc monter un blog, un site classique ou encore un forum. Vous pouvez également décider de ne travailler que les réseaux sociaux ou les sites de diffusion de vidéos. Il existe de nombreuses techniques pour générer des visiteurs.

Une fois un volume certain de surfeurs sur vos pages, vous pourrez penser à les monétiser.

Si vous êtes un webmaster pro indépendant ou une entité plus conséquente de type agence, alors cet article vous donnera peut-être envie de vous tourner vers les programmes d’affiliation en direct et vers la minceur. A noter que des gros cash programmes sans intermédiaire existent aussi en voyance, dating, devis travaux et adulte. Cette liste n’est pas exhaustive. En général, l’inscription à ces programmes ne prend que quelques minutes et vous permet très rapidement de démarrer la promotion.

 

5 conseils avant de commencer

Peu importe le programme d’affiliation que vous allez choisir, gardez bien ces 5 points en tête.

1) Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Diversifier vos sources de revenus.

2) Choisissez une plate-forme d’affiliation joignable. Il est impensable de faire confiance à une société qui met 10 jours à vous répondre.

3) Faites-vous payer régulièrement. Ne laissez jamais plus de 50 000 euros en sommeil, encaissez l’argent et dépensez-le ou réinvestissez-le

4) Ne soyez pas pressé(e) : il faut du temps pour générer du trafic, il faut aussi du temps pour optimiser la monétisation de ce trafic. Parfois, il est souvent nécessaire de changer 10 fois de bannières, de kits emailing et de pages de vente pour faire du bon CA.

5) Ne négligez pas l’email marketing. Les plus gros affiliés utilisent le canal email pour faire du cash. L’email marketing est compliqué à appréhender, mais ça peut rapporter gros. Evidemment, le spam est interdit.

Tout est possible !

 

Devenez Partenaire de Eldolink® sur www.eldolink.com
Affiliation bien-être & minceur  – Transfo exceptionnelle, produits physiques originaux et services de self coaching minceur en 6 langues. Programmes affiliés, agences, régies et plate-formes d’affiliation partenaires.

eldolink-600x200

 


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

L’avis d’adLeave sur la publicité digitale en été !

L’été est enfin arrivé ! C’est une période importante pour les annonceurs, notamment cet été 2016 où les événements sportifs comme culturels s’enchainent : Euro, J.O., vacances, voyages, soldes …

Les doigts de pieds en éventail devant la piscine, à siroter votre verre en terrasse, pendant vos repas de famille, vous gagnez de l’argent en laissant la régie adLeave gérer la monétisation de votre site web.

img
 

Editeurs de sites web : Profitez des publicités de l’été pour gagner plus !

Prenez 10 minutes pour :

  • vous inscrire gratuitement sur adLeave.com
  • intégrez nos formats grâce au script unique
  • commencez à générer des gains grâce à des deals exclusifs avec des marques dans les thématiques Travel, Sport, Shopping …

 

La publicité diffusée est importante, mais pensez également aux formats

La régie adLeave propose de nombreux formats, tous respectueux de l’expérience utilisateur :

  • La bannière adLeave, visible uniquement en sortie de site, permet de monétiser votre trafic sortant, sans interrompre la navigation de l’internaute.
  • Le footer, à la couleur de fond personnalisable, permet une lecture agréable de la page grâce à sa transparence au scrolle.
  • Les formats IAB (300*250, 300*600, 728*90, 970*90, 160*600 pixels …) peuvent être intégrés discrètement entre 2 paragraphes d’un article ou permettent de monétiser les espaces invendus.

 

 

Paramétrez votre compte (eRPM cible, passback, couleur de fond, auto-promotion), et profitez de vos vacances pendant que la régie adLeave se charge d’optimiser vos performances grâce à son algorithme de prédiction.

Rendez-vous sur le site adLeave.com, la régie publicitaire gratuite, sans engagement de durée et accessible à tous !


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Comment optimiser la vitesse de votre boutique Prestashop ?

Un temps de chargement optimisé doit être un objectif pour tous les e-marchands qui souhaitent développer leur boutique Prestashop

Améliorer les performance de votre site Prestashop c’est :

  • Un référencement optimisé
  • Un taux de conversion plus important
  • Une image de marque relevée


1. Comment ça marche ?

Avant de savoir comment résoudre cette problématique voyons comment nous pouvons découper le chargement d’une page web : Il y a grosso modo 3 temps :

A. La réponse du serveur

Il s’agit du temps que le serveur mettra pour recevoir la requête envoyé par le navigateur et y répondre par un “OK bien reçu”. Ce temps est principalement déterminé par la présence géographique du serveur ainsi que l’existence ou non de serveurs de caches (tel qu’un cdn). Ce temps ne vous permettra en général le moins de marge d’optimisation possible.

B. L’execution sur le serveur

Il s’agit ici du temps que mettra le serveur pour générer la page qui sera envoyée. Si le serveur reçoit l’ordre d’afficher une simple page HTML, l’execution sera en théorie extrêmement rapide car la page HTML est déjà générée et n’aura qu’à être envoyée en l’état. En revanche, s’il est question d’afficher la page d’un produit Prestashop ce dernier devra la générer en calculant le prix, les réductions potentielles, les différentes options du produits, ses déclinaisons, etc etc… Ce travail peut facilement prendre plusieurs secondes d’execution.

C. Le chargement du DOM

Une fois que le serveur a généré la page HTML demandée, il doit l’envoyer. Le chargement du DOM correspond d’une part au téléchargement du fichier HTML et de tous les fichiers reliés à cette page (images, css, js, polices, etc…) et d’une autre à l’execution du navigateur des éléments comme le javascript qui sont lu, interprétés et executés par le navigateur lui-même.

Normalement  le temps le plus long doit être celui du chargement du DOM.

2. Quelles solutions ?

On déduit donc que les performances d’un site Prestashop s’optimise à 2 niveaux : le serveur (points 1A et 1B), et l’application Prestashop (points 1B et 1C).

A. Initialement

La première chose à faire est de tester votre site sur les différents outils à disposition, le plus souvent gratuitement. Ces outils vous donneront une idée de ce qui va ou ne va pas en terme de performances.

B. Sur le serveur

Il s’agit ici de la partie la plus technique. Si vous manquez de compétences vous devrez probablement demander l’aide d’un prestataire technique :

– Choisir le bon serveur

Choisissez un serveur suffisament robuste, correspondant à votre charge. Si vous n’avez pas de prestataire n’envisagez pas des machines dédiées ou VPS et privilégiez des solutions mutualisées haut de gamme.

– Cache et compression

Vérifiez que la compression gzip est bien activée sur le serveur. Cela permet aux fichiers devant être téléchargés sur l’ordinateur d’un visiteur d’être compressé avant envoi puis décompressé à la réception. Insérez le code suivant dans votre .htaccess pour les activer.

– Utilisez un serveur de cache ou un CDN

Une idée intéressante, surtout si vous communiquez à l’international, est d’activer un CDN. Il s’agit d’un serveur de cache “dupliquant” les pages de votre site sur un grand nombre de serveurs dans le monde. Ainsi les requêtes sont en partie prises en charge par le CDN au lieu du serveur principal ce qui augmente grandement la vitesse de votre site.

– Utilisez les media servers

Si vous utilisez un CDN vous pouvez mettre en place les media servers. Il s’agit de multiplier le nombre de connexions simultanées via des urls différentes pour télécharger les images, fichiers css et fichiers js.

– Vérifiez la taille de la base de données

En utilisant PHPMYADMIN, listez toutes les tables de votre base de données et cliquez sur la colonne “size” ou “taille” pour voir les tables les plus lourdes en premières positions. Considérez que des tables de plus de 100MO, pour une petite ou une moyenne boutique n’est pas normal. Même une grosse boutique qui tourne correctement ne devrait pas avoir plus de 100 ou 200MO dans une table. Si c’est le cas, demandez à un développeur de jeter un oeil aux données qui prennent de la place et de trouver une solution pour soit purger la base, soit monter les performances de votre serveur.

C. Sur Prestashop

Voici la partie la plus accessible. Si jamais vous rencontrez tout de même quelques difficultés, vous pouvez soit demander de l’aide sur les forum (voir le forum de Prestashop) soit chercher un prestataire (n’hésitez pas à me contacter pour toute question Prestashop).

– Configurez correctement le cache et les CCC

Dans le back-office rendez vous dans Paramètres Avancées > Performances. Activez le cache et sélectionnez “ne jamais recompiler les fichiers de templates” afin d’augmenter les performances. Attention : Si vous modifiez des fichiers du thème vous devrez vider le cache pour que Prestashop prennent en compte les modifications.

– Compression des images

Privilégiez des images jpg (souvent mieux compressées que le png) de moins de 500ko

Par défaut Prestashop compresse les images que vous uploadez en jpg (Voir en BO Préférences > Images). N’hésitez pas à les compresser aussi de votre côté avant l’upload pour diminuer encore le poid de l’image. Attention cependant à la qualité ! La compression ne doit en aucun cas corrompre la qualité de l’image ! Les photos de vos produits sont décisives pour convertir vos visiteurs.

– Google Webfonts

Si vous utilisez plusieurs webfonts Google, appellez les dans une même requête.
Si vous décidez de charger des polices via Google, ne les appellez jamais en plusieurs fois mais insérez les dans une même requête. Utilisez l’outil Dareboost vu plus haut pour avoir un exemple de la requête fusionnant vos webfonts.

– Désactivez les fonctionnalités non nécessaires

Dans l’onglet Performances de votre boutique Prestashop vous pouvez désactiver les groupes de clients, les caractéristiques ou les déclinaisons. Désactivez les fonctions que vous n’utilisez pas.

– Évitez les redirections

Si l’url de votre site est www.mon-site.com ce n’est pas www.mon-site.com/fr ou mon-site.com. Lorsqu’un utilisateur se connecte sur www.mon-site.com au lieu de www.mon-site.com/fr, une redirection est opérée par Prestashop et augmente le temps de chargement. Prenez soin de désactiver les langues que vous n’uilisez pas si votre site n’est disponible qu’en Français afin d’éviter les redirections inutiles (aussi mauvais pour le SEO).

3. Quelques cas particuliers

A. L’international

Si votre clientèle se trouve dans le monde entier, prenez grand soin à la position géographique de vos serveurs. Un CDN sera une option très intéressante, mais n’hésitez pas à envisager l’installation d’un serveur de cache dédié. Vous pouvez aussi, dans certains cas, choisir d’installer un second Prestashop sur un serveur se trouvant dans le territoire visé par le public. La solution est beaucoup moins pratique sur le plan administratif et gestion, mais est probablement bien plus simple à mettre en place pour les plus petits budgets et ceux ne souhaitant pas faire appel à un infogérant.

B. Le mobile

Désormais le trafic mobile peut représenter jusqu’à plus de la moitié du trafic total de votre site. Il est donc nécessaire de prendre en compte ces types de machine dans l’amélioration de vos performances. Le mot d’ordre sera ici : légereté de vos pages. Le problème de vitesse de chargement sur le mobile ne sera évidemment ni lié à l’écran, ni lié aux performances de l’appareil mais bien à la connexion avec Internet. Les mobiles peuvent le plus souvent utiliser un réseau bien plus lent que le réseau fixe : n’utilisez pas d’images excessivement grosses.

4. Conclusion

Réduire le temps de chargement de ses pages Prestashop peut aussi bien être d’une facilité déconcertante qu’un travail de titan. Heureusement contrairement au SEO les premiers résultats peuvent être mesurés très rapidement.

Si cet article liste de manière non exhaustive des points à traiter, il faut considérer ce travail comme étant sur mesure et peut être différent d’une boutique à une autre. Si vous n’avez pas de prestataire pouvant assurer les points les plus techniques, n’hésitez pas a vous même mettre les mains dans le cambouis sur un environnement de preprod (une copie de votre site non accessible aux clients) en vous aidant de nombreux tutoriels disponibles sur le web.

N’hésitez pas à présenter votre boutique sur des forums pour demander des avis :

Forum de WebFrance

Forum de Prestashop


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

RestoMaps, l’affiliation qui vous fait gagner jusqu’à 288 euros par abonnement

Parce qu’une photo vaut mieux que de long discours pour présenter un plat et mettre en appétit, RestoMaps propose aux internautes de rechercher où manger en visualisant en image les plats proposés par les restaurants présents dans leur zone de recherche.

restomaps

Le service RestoMaps est disponible gratuitement pour les utilisateurs sur tous les supports (Pc, Mac, Tablette et mobile) au format web, et sur mobile via une application dédiée téléchargeable sur les téléphones mobiles Apple, Android et Windows.

 

appstore

googleplay

windowsstore

 

 

L’affiliation RestoMaps :

 

Vous êtes blogueur, éditeur de site web, télévendeur, apporteur d’affaire…

Devenez revendeurs de nos solutions auprès des restaurateurs.

 

Être revendeur des solutions Restomaps c’est :

 

– Promouvoir une solution innovante auprès des restaurateurs.

– Avoir un nombre important de professionnels à contacter physiquement ou à distance.

– Percevoir 50% du montant des abonnements et réabonnements à VIE !

– Gagner de 130 à 230 euros par abonnement.

– Un partenariat équitable basé sur le long terme.

 

Les plus du programme :

 

– Votre espace affilié sur le site www.restomaps.biz

– Une interface de gestion ergonomique.

– Des statistiques détaillées.

– Suivi de vos gains en temps réel.

– Création d’outils sur mesure.

– Une équipe à votre écoute.

 

S’inscrire au programme d’affiliation RestoMaps


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

La Google search console va regrouper toutes les statistiques

La Search Console va pouvoir regrouper les statistiques pour un ensemble de propriétés, et ainsi permettre de connaitre les impressions réalisées par toutes les apps d’une entreprise, ou tous ses sites.

maxresdefault

Une nouvelle attendue depuis longtemps

Google a commencé à déployer une nouvelle fonctionnalité attendue depuis longtemps dans la Search Console. Le moteur va permettre de regrouper des propriétés – ces dernières pouvant être le site web, le site web en HTTPS, le site mobile ou même des apps mobiles.

L’ensemble des propriétés créées pourra ainsi donner accès à ses propres statistiques agrégées. De quoi connaître, par exemple, les impressions réalisées ou les clics obtenus par un site et toutes ses déclinaisons mobiles dans les résultats remontés par Google.

L’ensemble pourra aussi contenir toutes les apps, ou les différents sites web d’une entreprise – à condition d’avoir les droits d’accès nécessaires dans la Search Console.

Etre un utilisateur validé et confirmé

Comme l’explique la nouvelle page officielle, pour accéder à un ensemble, il faut être un utilisateur validé « avec au moins un accès limité à toutes les propriétés de l’ensemble ». 

La fonctionnalité est en cours de déploiement, et devrait être prochainement accessible à tous les utilisateurs de la Search Console (ce n’était pas le cas ce 24 mai). Il suffira de cliquer sur « Créer un ensemble » sur la page d’accueil de la Search Console pour en profiter.


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Combien coûte la création d’un E-commerce Prestashop ?

La création d’un site e-commerce est composée de plusieurs étapes que vous pouvez moduler selon vos besoins. Vous pouvez aussi choisir d’externaliser ou prendre en main certaines étapes selon votre budget, votre temps et vos capacités. Le développement de la boutique peut donc représenter une charge de travail très variable. Nous utiliserons ici l’outil Prestashop qui est la solution la plus simple et économique pour toute personne souhaitant développer une boutique en ligne.

Plan

A. La composition d’un développement Prestashop
B. Les scénarios types selon les budgets
C. Comment estimer le coût de son projet Prestashop

Note : tous les tarifs sont HT.

prestashop1

A. Composition d’un développement Prestashop

Dans un premier temps il faut connaitre tous les composants d’une boutique Prestashop. Pour chaque point nous indiquerons les métiers rattachés et une idée grossière de tarifs envisageables.

1. L’hébergement et le nom de domaine

  • Obligatoire pour que votre site fonctionne en ligne. L’hébergement est la machine sur laquelle votre site est installé. Le nom de domaine est son adresse (ex : www.webfrance.com).
  • Des sociétés spécialisées (des hébergeurs et des registrars) se chargent de vous fournir ce service. À cela peut s’ajouter de l’infogérance impliquant un prestataire externe qui sera responsable de toute la partie serveur / hébergement.
  • Compter quelques dizaines d’euros par an sans infogérance pour un petit hébergement (faible trafic). Quelques centaines d’euros par an pour un hébergement plus performant et une prestation d’infogérance.

2. L’installation et la configuration de la solution Prestashop

  • Il est ici question d’installer Prestashop sur son hébergement, puis de le configurer pour que son fonctionnement corresponde à vos besoins (paiements, transporteurs, affichage, etc…).
  • Cette étape ne demande pas de compétences très techniques, mais plutôt des connaissances Prestashop que l’on peut acquérir sur les forums ou par des tutoriaux sur le web.
  • Entre 0€ si vous prenez en charge cette partie et quelques centaines d’euros par un prestataire.

3. Charte graphique / identitée visuelle

  • Pas grands choses à détailler ici : le logo et le design global de votre site correspondent à une étape importante du développement de votre site.
  • Seul un graphiste saura réaliser cette prestation. Attention aux multicasquettes : le graphisme est un métier à part très distinct du développement : travailler avec un prestataire “développeur et graphiste” revient à travailler avec un “plombier – mécanicien” pour fixer votre voiture =).
  • Plusieurs milliers d’euros selon le nombre de pages à charter.

4. Intégration

  • Une fois que votre charte graphique a été conçu par le graphiste, elle doit être convertie en un thème compatible avec Prestashop : c’est la phase d’intégration.
  • Seul un développeur/intégrateur pourra réaliser ce travail.
  • Quelques milliers d’euros pour intégrer un thème 100% sur-mesure.

5. Installation thème

  • Il existe sur Internet des centaines de thèmes Prestashop déjà chartés et intégrés si vous ne souhaitez pas profiter d’un design 100% sur mesure conçu par un graphiste (voir www.templatemonster.com et themeforest.net)
  • Vous pouvez installer un thème brut auquel cas aucune compétence technique n’est nécessaire si ce n’est quelques connaissances Prestashop. Une alternative souvent exploitée consiste à partir d’un thème existant et faire appel à un intégrateur pour le modifier selon vos souhaits ou la charte d’une graphiste.
  • Un thème Prestashop vous coûtera entre 50 et 100€. Son installation et configuration peut vous coûter entre 0€ si vous la prenez en charge à quelques centaines d’euros si vous faite appel à un prestataire. Comptez éventuellement entre 500 et 1500€ d’intégration si vous souhaitez “retoucher” un thème existant.

6. Développement / Installation de modules

  • Le fonctionnement de Prestashop gravite principalement autour des modules que vous installez. Selon vos besoins spécifiques vous pouvez avoir besoin d’installer de nouveaux modules (souvent payants), voir en faire développer.
  • Installer un module déjà développé est souvent à la porté d’un e-marchand sans compétence technique. Le développement, en revanche, est confié à un développeur Prestashop.
  • Certainement le chiffre le plus variable. Dans la plupart des cas de créations de boutiques on ne comptera pas plus de 500 ou 1500€ de développement de modules ou overrides (une spécificité Prestashop), mais le développement d’un module à lui seul pouvant compter plusieurs milliers d’euros, la fourchette est très large.

7. Rédaction / Ajout de contenu

  • Entre vos produits, vos catégories et le travail de référencement vous devrez rédiger un grand nombre de contenu de qualité sur votre site.
  • En ce qui concerne le contenu des produits c’est souvent le e-marchand qui s’en chargera. Le contenu SEO (de référencement naturel) en revanche peut soit être pris en charge soit par le e-marchand, soit par un rédacteur spécialisé.
  • 0€ si vous prenez tout en charge. Les tarifs d’un prestataire SEO peuvent tourner entre 20 et 80 centimes / mot.

8. Formation / Apprentissage

  • Que ce soit savoir utiliser à 100% l’outil Prestashop, déjà complexe, ou connaitre tous les outils externes nécessaires à la gestion de votre site : vous aurez beaucoup de choses à apprendre (Google Analytics, Webmaster tools, où communiquer, utiliser les différents modules Prestashop, etc…)
  • Vous pouvez investir du temps en autodidacte ou faire appel à un développeur expert Prestashop pour vous former en accéléré.
  • Entre 0€ en autodidacte et une moyenne de 1000€ pour 2 ou 3 jours avec un expert. À savoir que des aides OPCA peuvent être sollicitées sur les formations.

9. SEO (référencement naturel) / Travail de com

  • Une fois que votre site est en ligne, le plus gros du travail reste à venir ! Souvent les nouveaux e-marchands comparent site web et boutique avec pignon sur rue ce qui est parfaitement erroné. Un site web fraîchement en ligne se compare avec une boutique au 6e étage d’un immeuble en périphérie d’un petit village de campagne et c’est à vous d’en faire une boutique pignon sur rue dans le centre ville d’une métropole ! Travailler le SEO et la communication de votre site est un domaine très riche, très dense et devra faire l’objet d’un article dédié.
  • Ce travail doit être en partie réalisé par le e-marchand, mais ne pourra jamais être optimisé au mieux sans l’intervention d’un expert.
  • Entre 0€ en autodidacte à une moyenne de quelques centaines d’euros par mois avec un expert.

10. Maintenance / Sécurité / Backups

  • Une fois votre site en ligne vous pouvez être confronté à des bugs, des dysfonctionnements, ou tout simplement vouloir modifier des points techniques.
  • Cette prestation est proposée par un développeur Prestashop
  • Le budget étant tellement variable d’un projet à l’autre sachez que le tarif jour se situe en moyenne entre 300 et 450€ / jour

 

B. Quels sont les scénarios types pour les différents budgets ?

Attention : Ici le budget ne concerne que la création de la boutique en elle-même. Il est impératif de considérer tous les frais gravitant autour de la création du site, notamment les frais de communication / SEO qui sont souvent plus important que le développement de la boutique en elle-même.

Budget site < 300€

Vous pourrez réaliser un site e-commerce en investissant un temps important de votre côté et sans l’aide d’un prestataire. Vous devez disposer de temps et avoir certaines facilités avec l’outil informatique.

Dans le budget : location Hébergement et nom de domaine, achat du thème, achat d’un ou 2 modules.

À faire vous même : installation et configuration de l’hébergement / nom de domaine, Installation et configuration de Prestashop, Installation et configuration du thème, rédaction du contenu, apprentissage de Prestashop et des outils périphériques. Suivis SEO.

Ne sera pas envisageable : Faire appel à un prestataire tout simplement, profiter d’un soutien de maintenance en post-production, profiter d’un serveur puissant.

Conseils : Commencez petit à l’aide de Prestashop Cloud et ne cherchez pas à travailler avec un prestataire low-cost. Profitez au maximum de la communauté Prestashop pour poser vos questions et trouver des réponses. Cherchez les différents forums spécialisés qui pourront vous être utiles.

300€ < Budget site < 2000€

Vous pouvez commencer à faire appel à des prestataires pour certaines parties du développement de votre Prestashop.

Dans le budget : Hébergement / NdD, achat d’un thème, création d’un logo par un graphiste, installation et configuration par un développeur, achat d’un ou 2 modules.

À faire vous même : Une partie de la configuration de votre site que ne fera pas le développeur (transporteurs, stocks, modules), rédaction du contenu, apprentissage de Prestashop et des outils périphériques. Suivis SEO.

Conseil : Avant de déterminer le rôle de votre prestataire, prenez un maximum de temps pour tester Prestashop sur Prestashop cloud et déterminez ce que vous pouvez prendre en main et ce qui vous parait trop compliqué. Réserver seulement quelques centaines d’euros pour faire appel à un prestataire limitera son champs d’action, mieux vaut donc bien l’utiliser =).

2000€ < Budget site < 5000€

Vous commencez à avoir un budget idéal pour mettre en place très confortablement votre site. Le budget avec lequel je travaille le plus souvent.

Dans le budget : Hébergement, NdD, achat d’un thème, collaboration avec un graphiste pour créer un logo et modifier légèrement la charte du thème, installation / configuration de Prestashop et installation / modification du thème par un développeur, formations. Possibilité d’une maintenance programmée.

À faire vous même : Rédaction du contenu. Suivis SEO.

5000€ < Budget site

À partir de 5000€ et plus vous pouvez commencer à envisager de créer un site 100% sur mesure avec une charte graphique conçu totalement ou en partie par un graphiste.

Dans le budget : Hébergement, NdD, Création logo et charte sur mesure par un graphiste, intégration du thème par un développeur, installation et configuration de votre boutique, formations, maintenance, suivis SEO.

prestashop2

C. Comment connaitre le tarif potentiel de votre projet spécifique ?

Vous avez maintenant une idée grossière de ce que peux coûter dans l’absolue un site Prestashop. Maintenant la question est de vous demander précisément quel budget vous devez vous attendre à allouer sur votre projet. Voici quelques points qui pourront vous aider.

1. Le cahier des charges

Mettez noir sur blanc les spécificités de votre site e-commerce (un article viendra expliquant comment rédiger un tel document). Listez de manière exhaustive les différentes pages de votre site et les fonctionnalités présentes sur chacune d’elles. Cherchez sur le web des thèmes prestashop qui vous intéresse ou des e-commerces existant dont le design vous interpelle.

2. Le type de prestataire : Agence ou Freelance ? Expérimenté ou Débutant ?

Demandez vous quel type de prestataire vous conviendrait le mieux. Souvent l’agence sera plus chère et moins flexible que le freelance, mais vous assurera de meilleures garanties compte tenu de sa structure plus importante. Bien entendu il s’agit d’un gros raccourci et la différence est plus subtile que ça. Vous aurez aussi à vous demandez si vous préférez économiser sur le prestataire en choisissant un débutant, ou si vous voulez mieux assurer la réussite du projet avec un prestataire expérimenté plus chère.

3. Faites des demandes de devis

Une fois que vous avez correctement défini votre besoin et que vous avez une idée du type de prestataire n’attendez plus pour faire des demandes de devis. Contactez des prestataires différents et comparez les offres. Demandez des devis détaillés et posez des questions dès qu’un point vous semble flou. NE PRENEZ JAMAIS UNE DÉCISION AVANT D’AVOIR ÉCHANGÉ PLUSIEURS FOIS AVEC PLUSIEURS PRESTATAIRES.

 

Que retenir de l’article ?

Déterminer le tarif d’un Prestashop est impossible et la question manque de toute façon de pertinence, en revanche déterminer le tarif de votre projet Prestashop est déjà un peu plus cohérent.

Maintenant vous savez ce que constitue le développement d’un site Prestashop, vous connaissez les différents métiers concernés et vous avez une grossière idée des chiffres. À vous de jouer :

– Définissez votre besoin en distinguant ce que vous pouvez prendre en charge et le support nécessaire.

– Déterminer avec quels types de prestataires vous souhaitez travailler.

– Envoyer un maximum de demandes de devis. C’est la meilleure façon d’avoir le chiffrage le plus réaliste.

Je terminerai par un dernier conseil qui est, je le dis par expérience, en or : Tout ce temps passé à définir correctement / précisément votre projet et à échanger avec les prestataires à la recherche de devis est le temps le plus précieux. Plus vous passerez du temps à correctement préparer votre projet, plus votre cahier des charges sera fournis et détaillé, plus vous aurez de recul, mieux se déroulera le développement de votre projet !


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Avis Adnow.com : publicité native en 2017

image 1

La publicité native est partout aujourd’hui. C’est non seulement un mot à la mode, mais aussi la façon la plus efficace pour attirer votre public ciblé et assurer une source de monétisation stable.

Un peu de chiffres

Le côté le plus attrayant des annonces natives est que l’utilisateur n’est pas fatigué de la publicité sur Internet améliorant ainsi l’expérience utilisateur, en augmentant le temps de rétention (jusqu’à 3 fois), eCPM (jusqu’à 2 fois) et CTR de bannière (selon des études publiées par IHS Inc. . et Réseau Public de Facebook). L’étude a également constaté que les consommateurs interagissent avec les annonces indigènes 20-60% plus que les bannières publicitaires standard. Par exemple, notre régie publicitaire native Adnow.com a le CTR moyen d’environ 1% en attendant que des meilleures bannières peut fournir la même efficacité. Voilà pourquoi 87% de nos annonceurs achètent format natif.

Toutes ces activités fournissent ensemble un niveau élevé de conversion à la vente. Le CR moyen est plus élevé que la publicité traditionnelle et équivaut à 45% (recherche par InMobi) qui augmente le retour sur investissement des campagnes publicitaires. Voilà pourquoi les experts estiment que le total des dépenses des budgets des annonceurs dans le segment des annonces natives va monter à 13,9 milliards $ à la fin de 2016, 17,3 milliards $ d’ici 2017, et 21 milliards $ d’ici 2018.

Les plates-formes gigantesques sociaux tels que Facebook, Instagram, Twitter et Tumblr ont déjà monétisé avec annonces natives. L’industrie de l’édition, y compris Time Inc., Forbes, The Wall Street Journal et le New York Times ont intégré les annonces natives dans leur bureau et les environnements mobiles.

Le marché de la publicité native en 2016

Donc, la productivité des annonces natives sont démontrée par un exemple: selon la recherche eMarketer, les consommateurs sont 25 % plus susceptibles de les regarder que les bannières standards, et on a enregistré une croissance de 18 % d’achat. Pas étonnant eMarketer prédit que les dépenses sur les annonces natives n’atteindra 5,7 milliards $ qu’aux États-Unis cette année.

image 2

Sans doute, il est difficile à admettre, mais la publicité numérique traditionnelle perd son actualité.

En plus de trafic se déplace vers mobile aujourd’hui, plus de 50% des applications sur le Réseau Public utilisent exclusivement les annonces natives.
annonce native se révèle être l’un des outils les plus productifs pour les éditeurs de monétiser et de promouvoir leur contenu.

Publicité native semble très doucement et organique visuel et génère des revenus autant que l’image de marque un. Ainsi tous, même le plus petit webmaster aura le même accès et sera en mesure de travailler dans les mêmes termes de coopération comme une plate-forme à grande échelle.

Par exemple, dans Adnow chaque webmaster des sites les plus réussis avec un public anglophone peut gagner 2 $ CPM.

De cette façon, les éditeurs auront plus d’annonceurs et obtenir de meilleurs résultats dans la monétisation de leurs sites Web.

image 3

Les tendances du marché de la publicité .

La publicité native continue de se développer et d’évoluer. Ces changements vont modifier l’apparence, la performance et l’adoption d’annonces natives, mieux servir les éditeurs, les annonceurs et les consommateurs.

Comme prévu par les experts, près des deux tiers (63,2%) de toutes les annonces d’affichage mobiles seront native d’ici 2020, rassemblant 53 milliards $ en dépenses totales annonceur. Comme pour le bureau, il atteindra 57,07 milliards $. La latitude d’utilisateurs natifs de bureau est encore plus large et ses taux de clics (CTR) en moyenne respectable de 0,15%. Pour la plupart, à l’aide ad native pour les ordinateurs de bureau Adnow annonce a environ 1% CTR.

En ce qui concerne la mesure de la visibilité, Flash afficher des annonces dans le monde entier sont plus visibles sur le bureau, selon Sizmek pour le 1er trimestre 2015.

image 4

Comme il a été mentionné précédemment, 90% des impressions à adnow.com sont fournies par les annonces natives. 40% d’entre eux se réfère à mobile, 60% – au bureau.

image 5

Les dépenses consacrées aux médias payants dans le monde entier va grimper de 6,5% en 2016, propulsé par une augmentation des investissements dans la publicité numérique. En comparaison avec 2016, ces chiffres vont diminuer de 5,4% en 2020.

image 6

Les perspectives pour l’annonce des dépenses mondiales jusqu’en 2019 reste optimiste, avec les annonceurs gagner la confiance que la stabilité revient à la plupart des grandes économies. les dépenses publicitaires dans le monde atteindra 719,20 milliards $ d’ici la fin de 2019.

Les investissements publicitaires dans les médias traditionnels comme la télévision, les journaux et les magazines ont été négativement affectés par une augmentation des dépenses dans des formats numériques.

Service d’analyse AdNow.


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Interview de David Chelly, organisateur du NDDCamp

Si quelqu’un pouvait revendiquer le titre d’expert sur le marché francophone des noms de domaine, ça ne serait probablement ni Philippe, ni moi, ni les vingt ou trente collègues avec qui nous échangeons en permanence sur le secteur, mais la dénommée Kate. Nous ne l’avons jamais vue IRL, mais elle sévit régulièrement sur les forums de discussion. Depuis une dizaine d’années, elle multiplie les prouesses de répondre en un temps record à des questions plus techniques les unes que les autres, et de déceler avant tout le monde les évolutions à venir, sans jamais se tromper. Depuis cinq ou six ans environ, j’ai choisi de bien lire les posts de Kate avant de donner mon avis, et je me trompe beaucoup moins :-)
Sans ordre particulier, les sponsors sont OVH, que tout le monde connaît et qui est un des acteurs majeurs du secteur, français de surcroît. Sedo était pour Philippe et pour moi incontournable, car cela nous rappelle nos débuts, où nous pensions qu’il suffisait de choisir de bons noms de domaine puis de le mettre en vente sur Sedo pour arriver rapidement à la retraite. Ca n’est pas le cas, mais nous avons gardé notre attachement à Sedo, et notamment à ses équipes francophones.  Et enfin l’AFNIC, qui est entre autres le registre en charge du .fr, et accomplit amha cette mission de service public de manière efficace, du moins si on le compare à d’autres organismes institutionnels similaires en France.

Retrouvez plus d’informations sur le NDDCamp :

http://www.nddcamp.fr/

 


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite

Le comparateur de cotes s’enrichit sur Gambling Affiliation

Disponible depuis le début de la saison 2015/2016 des championnats majeurs du football européen (France, Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie), le comparateur de cotes propose dorénavant deux nouvelles compétitions : la Ligue des Champions et surtout le championnat d’Europe de football.

La création de cet outil est toujours possible en quelques clics et gratuitement depuis votre compte Gambling Affiliation. Autre nouveauté, pour les sites internationaux, il est désormais possible d’afficher les cotes des bookmakers anglais et italiens.

Vous pouvez donc dès à présent l’utiliser pour la finale de Ligue des Champions qui a lieu ce samedi 28 mai à Milan, mais également pour les 51 matchs de l’Euro qui débute très prochainement puisque son coup d’envoi sera donné le vendredi 10 juin au Stade de France.

Retrouvez un aperçu du comparateur de cotes Gambling-Affiliation directement à l’adresse suivante : http://www.gambling-affiliation.com/fr/comparateur-de-cotes.html

Inscrivez-vous ou connectez-vous directement sur votre compte Gambling-Affiliation pour pouvoir mettre en ligne ces nouveaux widgets sur votre site.


Notez cet article :

Partagez cet article :

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

source

Lire la suite